Marion Corrales


Marion Corrales entre en scène accompagnée de son guitariste Alexandre Bellando. A ce moment-là je me dis : une première partie comme les autres que l’on va vite oublier une fois l’artiste principal en scène…

Puis là c’est la claque : j’ai en face de moi une Yodelice en robe et talons. Pourquoi Yodelice me direz-vous… Tout d’abord pour le côté folk et blues qui en ressort, puis pour la fraîcheur et la candeur dégagées par nos deux artistes.

Une première chanson plutôt calme, puis la belle se lâche et se met à nu (ceci est une métaphore messieurs). Marion Corrales nous joue quelques-uns de ses morceaux :   « Gun & Mustache » , « Les enchaînées » « Sea Side Shore »…  La jeune artiste conquiert la scène avec aisance mais sans être hautaine. La tonalité est juste, les morceaux sont efficaces et Mademoiselle Corrales n’hésite pas à jouer avec son public.

Ce duo nous a donc enchantés lors de son passage au Transbordeur et nous espérons revoir cette révélation durant les festivals de l’été …

 

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.