Sergent Garcia


Sergent Garcia mélange reggae, salsa, raggamuffin, rock et autres tendances dans un style nouveau qu’il définit comme de la salsamuffin.

Son premier disque connu du grand public est son deuxième album, « Un Poquito Quema’o ». Cet album sur lequel il est accompagné par les Locos del Barrio et auquel participent d’autres artistes, dont principalement Orishas, est un succès en France. Cet album recèle des chansons pleines d’énergie (salsa endiablée) et d’autres plus douces (Palique…). Les textes parlent d’amour, de pauvreté, de chamanisme, du Sous-commandant Marcos… un paysage très latino. Son troisième album, « Sin fronteras » reste bien moins connu que le précédent. Il plante une atmosphère similaire à son prédécesseur mais avec moins de force et de beauté.

Son dernier album change la donne. Le Sargento s’est offert une nouvelle apparence : il a troqué son paname et son cigare contre une tenue très « R’N’B ». Sa musique change avec son costume. Les chansons passent sans se ressembler. Le CD est enregistré en Jamaïque, à Cuba et en France. La musique y est résolument caribéenne au niveau des rythmes et du son. Une chanson est chantée en créole (en partie), une autre se rapproche du ragga, une autre reste très salsa…  Sergent Garcia a opéré un virage assez net avec cet album, mais sans renier le style de ses premiers albums.

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.